Le canon laser le plus puissant au monde

488 vues

Une portée quasi illimitée, une rapidité d'action inégalée, un nombre sans borne de coups et des coûts d'exploitation réduits: les armes à laser haute énergie (HEL) sont le nouveau joujou des armées du monde entier, qui y voient l'outil idéal pour frapper des cibles distantes ou encore perturber des satellites.

Aux États-Unis, General Atomics travaille notamment sur un programme baptisé SHiELD (Self-defense High Energy Laser Demonstration), une arme laser à haute intensité pouvant être embarquée dans un avion de combat. Les armes laser actuelles sont principalement basées sur des sources laser à ondes continues (CW), qui provoquent la combustion et la fonte de la cible et perturbent les capteurs optiques à haute intensité.

Le problème est que ces armes sont limitées en matière de puissance (de l'ordre de 150 kilowatts) et inefficaces sur des longues distances, car le faisceau a tendance a se diffracter dans l'air. La pluie, le brouillard et les obstacles peuvent également altérer son efficacité.

L'armée américaine compte donc développer une arme laser à impulsions ultracourtes (USPL) un million de fois plus puissante que les lasers actuels.

Le projet vise des impulsions de 30 femtosecondes (3x10-14 secondes) d'une puissance de 5 terawatts, contre 150 kilowatts pour les lasers CW. Avec ce système, les impulsions lumineuses transforment l'air en lentille, recentrant continuellement le faisceau laser.

Bien que la quantité d'énergie soit faible par rapport à un laser à faisceau continu, la délivrer rapidement sur une zone suffisamment petite pourrait produire des effets dévastateurs, rapporte le site du New Scientist.

Des effets dévastateurs

Ce type de laser femtoseconde est déjà utilisé dans le domaine médical, par exemple pour des opérations de la myopie, ou dans l'industrie pour percer des trous dans des pièces métalliques.

Mais son utilisation militaire produirait des effets «impressionnants», explique le New Scientist. «L'élévation rapide de la température due à l'impulsion ultracourte vaporiserait la surface d'une cible plutôt que de la faire fondre […] L'expansion rapide du gaz qui en résulterait produirait également une puissante onde de souffle», décrit le site.

Ce type de laser génère également une interférence électronique localisée qui aveuglerait n'importe quel missile ou drone.

Le laser à électrons libres permet lui «d'accorder» la bande de fréquence du laser, ce qui lui donnerait le pouvoir de contourner le phénomène de diffraction atmosphérique.

Reste à miniaturiser suffisamment des appareils et à éviter leur échauffement, deux problèmes auxquels sont confrontés tous les canons lasers.

source : msn.com

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article