De plus en plus de famille monoparentale dans nos "péyi"


167 vues

Une étude inédite dévoilée par l'Insee révèle la composition familiale dans les départements français, hors Mayotte. Contrairement à l'Hexagone, la famille traditionnelle composée d'un père et d'une mère et d'un ou plusieurs enfants mineurs, est devenue minoritaire dans les trois "péyi" de la caraïbe.

En France, 4 millions d'enfants mineurs sur les 14 millions vivent avec un seul de leurs parents au domicile, selon l'étude de l'Insee menée en 2018. La famille traditionnelle, composée d’un couple avec leurs enfants reste donc la famille majoritaire. 68% des enfants mineurs se retrouvent dans ce schéma global. Mais en y regardant de plus près, cette photographie ne correspond pas du tout à la réalité en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane.

En Martinique et en Guadeloupe, près de 60% des enfants vivent dans une famille monoparentale. Ce chiffre est moindre pour la Guyane, mais il atteint tout de même les 50%. Le parent qui s'occupe des enfants est en général la mère. L'âge des enfants dans les familles monoparentale peut être inférieur à trois ans, ce qui est rare dans le reste de la France, où l'âge des enfants vivant dans une famille monoparentale se situe aux alentours de 12 ans.

La Guyane détient également le taux le plus élevé de famille recomposée. Il est de 17% alors qu'à la Martinique ce taux n'est que de 7%. Les familles recomposées comptent en moyenne plus d'enfants.

La famille traditionnelle reste en revanche majoritaire à La Réunion. Dans l'île Bourbon, 38% des enfants, vivent avec un seul de leur parent à leur domicile. 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article