Daddy Yod

37 vues
Genre raggamuffin, reggae, ragga, dancehall, guadeloupe

Daddy Yod est une des figures emblématiques du dancehall franco-kreyol des 80’s et 90’s.

Né Félix Sténard, en Guadeloupe, mais parisien depuis l’âge de neuf ans, Il fait ses armes, dès 1985, à l’intérieur de la Youthman Unity Academy qui compte, entre autres, dans ses rangs Pablo Master, Supa John, General Murphy, Princess Erika… Influencé par Bob Marley, bien sûr, mais également par le bad deejay Yellowman, il participe à la désormais historique « Rapattitudes », puis il sort son premier album « Redoutable » à la fin des années 80’s. Il sort son album « King Daddy Yod » en 1991. « Faut pas taper la doudou » est également un succès aux Antilles. Suivront « L’incorruptible » en 1993 et « Le Contrat » en 1997. Il faut dire que c’est pas moins de six albums que Daddy Yod a sortis depuis qu’il a débuté dans le reggae music. Son dernier « Live Show », chez Mélodie en 2001, avait été attendu 4 ans.

L’histoire désormais devenue légende raconte que Daddy Yod perdit un mémorable clash contre Daddy Nuttea, à l’espace des Peupliers devant près de 1200 personnes… Il connut en tout cas ses plus gros succès avec des titres comme « Delbor », « Faut pas taper la doudou » et « Professionnel ou amateur ». Dernièrement, il vient de sortir de nouveaux titres sur la compilation KDY, Radio sound system où il pose sur le bagdad riddim, le fiesta riddim, le salsa riddim, le bad company, le sexy lady riddim et l'excellent delbor riddim. Collectionneurs, à vos vinyls !!!

http://www.myspace.com/kingdaddyyod
Biographie par : West Indian
sur http://www.reggae.fr


Source

Daddy Yod est une des figures emblématiques du dancehall franco-kreyol des 80’s et 90’s.

Né Félix Sténard, en Guadeloupe, mais parisien depuis l’âge de neuf ans, Il fait ses armes, dès 1985, à l’intérieur de la Youthman Unity Academy qui compte, entre autres, dans ses rangs Pablo Master, Supa John, General Murphy, Princess Erika… Influencé par Bob Marley, bien sûr, mais également par le bad deejay Yellowman, il participe à la désormais historique « Rapattitudes », puis il sort son premier album « Redoutable » à la fin des années 80’s. Il sort son album « King Daddy Yod » en 1991. « Faut pas taper la doudou » est également un succès aux Antilles. Suivront « L’incorruptible » en 1993 et « Le Contrat » en 1997. Il faut dire que c’est pas moins de six albums que Daddy Yod a sortis depuis qu’il a débuté dans le reggae music. Son dernier « Live Show », chez Mélodie en 2001, avait été attendu 4 ans.

L’histoire désormais devenue légende raconte que Daddy Yod perdit un mémorable clash contre Daddy Nuttea, à l’espace des Peupliers devant près de 1200 personnes… Il connut en tout cas ses plus gros succès avec des titres comme « Delbor », « Faut pas taper la doudou » et « Professionnel ou amateur ». Dernièrement, il vient de sortir de nouveaux titres sur la compilation KDY, Radio sound system où il pose sur le bagdad riddim, le fiesta riddim, le salsa riddim, le bad company, le sexy lady riddim et l'excellent delbor riddim. Collectionneurs, à vos vinyls !!!

http://www.myspace.com/kingdaddyyod
Biographie par : West Indian
sur http://www.reggae.fr


Source

Top Titres

Qui dit que 1

Qui dit que

Delbor 2

Delbor

Faut pas taper la doudou 3

Faut pas taper la doudou

Rock En Zonzon 4

Rock En Zonzon

Professionnel ou amateur 5

Professionnel ou amateur

Hélène et Corinne 6

Hélène et Corinne

Kung Fu Fighting 7

Kung Fu Fighting

Dubplate 8

Dubplate

Le monde est pourri 9

Le monde est pourri

Problème 10

Problème

Top Albums

Anthology
Anthology
pistes
Le Meilleur du Reggae Français
Le Meilleur du Reggae Français
pistes
King Daddy Yod
King Daddy Yod
pistes

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article